Expositions « Forêt »

Expositions « Forêt Primordiale »

Existent deux expositions « Forêt primordiale » se distinguant par la nature de leurs supports  (tirages cibachrome montés sous verres ou tirages montés sur plaques d’aluminium). Selon les évènements et le type d’espace d’exposition, l’une ou l’autre de ces deux expositions pourra être préférée. Il arrive parfois que ces deux expositions soient réunies dans le même évènement. Il s’agit d’expositions purement artistiques en ce qui concerne la photographie. Elles sont accompagnées de textes poétiques invitant le public à se mettre sur un autre mode de conscience pour développer ses perceptions sensibles de nature.

Bien que dites « artistiques », tant par la poétique des visuels que par leur type de support, les deux expositions relatives au livre « La Forêt Primordiale » ont une visée pédagogique, non point comme supports esthétiques accompagnant une information naturaliste, mais pour inviter un public à comprendre le rapport existant entre certaines qualités de sentiment qu’il peut vivre dans certaines ambiances de milieu naturel, et l’apparentement de ces ambiances à des degrés de « naturalité » et de « biodiversité » légitimant la conservation ou le ménagement appropriés de ces sites. Ces expositions sont souvent attenantes à d’autres animations collectives ou personnelles (colloque, conférence, projections audiovisuelles…) donnant à comprendre l’importance  à conserver des milieux naturels pour d’autres motivations distinctes des investigations « naturalistes ». La vente de photographies n’est pas le but recherché de ces expositions, mais elles ont été louées dans la très grande majorité des cas pour tenir une viabilité de fonctionnement :

_ pouvoir au minimum défrayer le transport, comme pour assurer un renouvellement ou un élargissement du travail.

Le but de l’art dans ces expositions est de rétablir dans notre société la courroie de transmission entre l’art et les arts de vivre. Cet apport culturel se propose comme un liant dans la cohésion humain/nature visant : d’un côté à extraire l’humain des conditionnements psychologiques de société qu’il s’ignore, de retrouver sa complétude perdue dans l’éveil sensible à la nature, ainsi que de gérer (ou ménager) celle-ci aussi en fonction de la maturité de sensibilité qu’il développe en lui.

Des aphorismes en lien avec les images mettent l’esprit au diapason de cette autre manière d’appréhender la vie. Ils ne sont pas là pour donner une opinion, mais pour susciter un recul interrogateur de conscience et une certaine forme de sagacité prédisposant à la maturation. Ce type d’exposition intervient notamment en antidote de l’appauvrissement du langage technocratique qui devient préoccupant dans ses actes de par une perte qualitative tant pour la vie humaine que pour la nature…

Images présentant l’exposition « Forêt Primordiale » en tirages cibachrome :

L’exposition Forêt Primordiale en cibachrome comprend principalement des tirages 50X60 sous cadres 60X80 et secondairement des tirages 40X50 sous cadres 50X60, des tirages 30X40 sous cadres 40X50, tous tirés par Roland Dufau. Des tirages cibachrome 20X25 ont été tirés par l’auteur.

Images présentant l’exposition « Forêt Primordiale » en tirages sur plaques d’aluminium :

 

Une troisième exposition « Un Ailleurs en France, les forêts naturelles » existe également. Travail photographique en association avec Jan Walencik pour la partie animalière. Elle n’est pas gérée par l’auteur mais par Réserve Naturelle de France. Son but étant d’être plus pédagogique dans le sens naturaliste. Ce n’est pas une exposition murale. Elle est entièrement montée sur des panneaux de bois et demeure autonome en éclairage. Tirages et textes sur toiles tendues.

Contact gérant : Patrick Mignot, evolition@evolition.fr

Images présentant l’exposition « Un Ailleurs en France, les forêts naturelles » :